La main et le nom
« yad vashem »

Isaïe 56, 1-9
  1. Ainsi parle  :
    « Observez ce qui est droit, et pratiquez la justice.
    « Car mon salut est près d’arriver, et ma justice de se révéler. »

  2. Heureux le mortel qui pratique cette chose, le fils d’Adam qui persévère en elle,
    se gardant de profaner le sabbat, et gardant sa main de toute action mauvaise.
  3. Mais, que le fils de l’étranger s’attachant à ne dise pas : “ Séparation ! va me séparer de son peuple ! ”,
    ni l’eunuque ne dise : “ Me voici arbre sec ! ”.

  4. Car ainsi parle  :
    « Aux eunuques qui gardent mes sabbats, qui ont choisi de s’en tenir à ce qui me plaît,
    « et qui persévèrent dans mon alliance :
  5. « J’ai réservé pour eux, (dans ma maison, dans mes murs)
    « la main et le nom (mieux que des fils et des filles),
    « un nom d’éternité (je lui donne)
    « qui ne sera pas supprimé. »

  6. « Quant aux fils de l’étranger, qui se joignent à afin d’officier pour lui, pour l’amour du nom de , pour s’en faire les serviteurs,
    « se gardant bien de profaner le sabbat, et persévérant dans mon alliance :
  7. « Je les ferai venir, sur la montagne de ma sainteté, et je les réjouirai dans ma maison de prière, leurs sacrifices et leurs holocaustes agréés sur mon autel ;
    « car ma maison est appelée maison de prière pour tous les peuples. »

  8. Le Seigneur a dit, rassemblant les exclus d’Israël :
    « Je rassemblerai encore sur lui, aux siens déjà rassemblés,
  9. « Tout vivant de la nature ! »
    « Venez ! pour une nourriture à tout vivant, dans cette ruche ! »